Est-ce que j’ai (vraiment) besoin d’être souple pour faire du yoga?


Pour faire une réponse courte, non.


Si c’est l’excuse que tu as trouvée pour retarder ta pratique régulière du yoga, tu vas devoir te convaincre autrement. Pas besoin d’être capable de mettre tes pieds derrière ta tête, pas même besoin d’être capable de toucher tes orteils. La seule souplesse dont tu as besoin, c’est de la souplesse dans tes attentes; et voici pourquoi :


Le yoga, bien au-delà de la souplesse

Il y a différentes façons de pratiquer le yoga et mille et une approches, de la très traditionnelle à la plus innovatrice (pensons au yoga sur stand up paddleboard, par exemple!). Malgré la variété ou les niveaux d'intensité, la très grande majorité des séances de yoga te permettront de travailler plusieurs composantes nécessaires au fonctionnement harmonieux du corps humain qui ne sont pas nécessairement liés à la souplesse ! Pensons à la respiration, la méditation, la force musculaire, la coordination, la concentration, l’endurance ou encore le contrôle moteur; des aspects complémentaires et tout aussi importants pour une séance de yoga considérée complète et efficace.


Le yoga, ce n'est pas un concours d'origami

C’est beaucoup plus important d’être en mesure de bien effectuer un mouvement, avec tout ce que ça implique, que d’être capable de se plier comme une grenouille en origami. Ici, le principe « qualité plus que quantité » devient notre nouveau mantra. Le yoga n’est pas un sport de compétition, mais il t’amènera probablement à vouloir t’améliorer. Pour s’améliorer, il faut partir de quelque part, non ? Même si tu es actuellement aussi souple qu’une paire de jeans en hiver, réjouis-toi : la seule chose qui pourrait arriver, c’est que tu t’assouplisses un petit peu le corps et l’esprit. Le yoga te supplie de respecter tes limites actuelles et de faire bouger ton corps avec bienveillance, dans toutes ses composantes.


Ajuster sa pratique

Et pour clore le débat une fois pour toute, tout yogi qui se respecte adaptera les postures pour lesquelles sa situation ne permet pas la pleine réalisation. Qu’est-ce que ça veut dire ? Qu’on t'invite à utiliser et à te familiariser avec les accessoires pour t’assurer de conserver la qualité de ton mouvement s’il te manque dix centimètres de doigts pour te rendre au sol ou pour attraper l'une de tes jambes. Heureusement, le matériel de base du parfait yogi comprend des blocs, des sangles et des coussins pour rendre l’inconfort le plus confortable possible.


Alors, on commence ?